IAU International Year of Astronomy
 A 
English

ROCHES ET POUSSIÈRES D'ÉTOILES
Communique
Previously at the Canadian Museum of Nature, the UNESCO Natural Heritage Site at Miguasha, Quebec and other venues, the Rocks and Stardust Museum Exhibit has proven to be a successful combination of science and art, geology and astronomy, text and imagery. Through photography, plain text and maps, the exhibit showcases the wonderful colours and patterns of rocks and tells the story of the origin of the elements, the solar system and life on Earth - in other words, our cosmic origins.
"Cool à mort"    "Aimé le mélange entre l'art et la science"    "Génial pour les jeunes"


Canadian Museum of Nature Miguasha Museum entrance Ecomusee
Miguasha Museum Miguasha Museum detail Canadian Museum of Nature detail (option)

Rental (3 months): $3,000
Purchase, exclusive rights: $200,000
S.V.P. voir tournee.html

Reference documents (PDF, in English):
Overview in colour (1 MB)
Letter to institutions and prices (112 k)

Installation Guide and space requirements (276 k)
Cost evaluation (212 k)

  1. PORTA      2. PETRA   3. ASTRA    4. SOLA      5. COSMA   6. TERRA     7. FINA
  What do you think?


 
samples from the 50 images in the exhibit

click to enlarge

NASA AND THE HUBBLE HERITAGE TEAM (STSCI/AURA) Spiral galaxy NGC 4414 : 62 million light years

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

Precambrian Shield world map (The Changing Earth, Mears, Jr., 1977)
 

REMERCIEMENTS

Ressources naturelles Canada rncan.gc.ca
Space Physics Research Laboratory www.windows.ucar.edu
Space Telescope Science Institute www.stsci.edu

 © Peter Geldart
conservateur.

Hubert Reeves
astrophysicien, 
conseiller texte Français.


John Barrow , astronome, Frank Tipler, physicien: The Anthropic Cosmological Principle.  David Darling, astronome: Deep Time. Armand Delsemme, cosmologiste, Univ. of Toledo: Our Cosmic Origins.  Don Hogarth, géologue, Université d'Ottawa.  John Leslie , cosmologiste, University of Guelph, Universes. Rob Rainbird. chercher scientifique, Commission géologique du Canada.  Martin Rees , Astronomer Royal, U.K.:  Before the Beginning. Hubert Reeves, astrophysicien, Université de Montréal & CNRS, Paris: La plus belle histoire du monde. Lee Smolin , physicien, Pennsylvania State Univ.: The Life of the Cosmos

TEXTE ORIGINALE et PHOTOS:
P. Geldart sauf indication. 
TRAD. FRANÇAISE : H. Lacasse/ Mireille Aubrey / CGC / H. Reeves.  IMPRESSION ILFOCHROME : Silver Shack, Toronto.  CADRAGE: Artistotle Tzakis, Manotick, Ont.  MUSIQUE:  S.L. Weiss: Sonatas pour Lute.

Bibliography
(PDF 44 k)


P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

P. Geldart. Gatineau Park, Quebec.

NRCan, Ntl. Atlas 5th ed., AVHRR-NOAA-11 August 1990
 


PORTA

Les photographies choisies pour cette exposition ont été prises au nord d' Ottawa/Gatineau par le conservateur  Peter Geldart  dans la province géologique du Grenville du Bouclier canadien (comme son ancêtre George Dawson), showing characteristics common to Québec, Ontario, and Northern Canada.

Confessions

Les photos

Certaines sont des photos de falaises le long de la route du Parc de la Gatineau et d'autres, de lichens et de roches presques inchangés depuis le passage des glaciers il y a 10 000 ans.

Sont également exposés des échantillons des roches et les images gracieusement fournis par Ressources naturelles Canada (la Commission géologique du Canada et le Centre canadien de télédétection). 

Information: conservateur, réproductions, tournée:
Astra Exhibits
tél. (1) 613 294-2205 


P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

Grenville Orogen world map (Karlstrom, K.E. et al., 1999)

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada


PETRA
Le Bouclier canadien, vestige de la croûte qui s'est formée lors du refroidissement de la Terre il y a plus de quatre milliards d'années, occupe une grande partie du Canada. 

Certains des plus anciens affleurements rocheux du monde se rencontrent le long de la rivière Acasta, dans les Territoires du Nord-Ouest.

Ces roches ont été plissées à plusieurs reprises et soulevées en hautes montagnes, mais l'épisode final du Précambrien il y a environ 600 millions d'années en fut un de relâchement. 

De nos jours, après des millions d'années d'érosion, seules les racines de ces montagnes sont encore visibles et les collines semblent suivre des ondulations adoucies, comme si le temps même s'était figé dans le paysage.

Le mot «roche» semble inerte si on le compare à d'autres comme «air» ou «eau».

immobile / inaltéré / ancien / dur
fossile / dalle / obstacle / mur
marbre / colonne / piédestal / sculpture
minerai / minéral / métal / bijou
falaise / continent / montagne / lune


P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

Spherical collections of thousands of stars each surround our Milky Way galaxy. Globular Clusters drawing after Harlow Shapley, 1931


ASTRA
Du point de vue de la chimie, les roches sont nos ancêtres.

Depuis des milliards d'années, les étoiles et les galaxies se sont formées grâce au contact de l'hydrogène et de l'hélium. 

Ce phénomène qui est à la source de l'énergie stellaire se produit dans le creuset de ces étoiles.

Comment naissent les autres éléments?

La fusion nucléaire, c'est-à-dire l'augment-ation de la température causée par la force de la gravité au centre d'une étoile, produit des éléments tels que le carbone, l'oxygène et le silicium.

Certains de ces éléments sont balayés par les vents stellaires de la surface de l'étoiles ou morcelés par les forces gravitationelles. 

En d'autres cas, c'est la force de la gravité qui est à l'oeuvre. Les étoiles, y compris notre Soleil, perdent leurs atmosphères lorsqu'elles meurent. 

Lorsque des grandes étoiles épuisent leur réserve d'hydrogène et d'hélium, il se produit une perte de l'équilibre entre la poussée thermique vers l'extérieur et la force d'attraction gravitationnelle. 

Cet effondrement provoque une explosion gigantesque, appelée «supernova», et projette au loin les matériaux qui composaient l'étoile et émet un flux de neutrinos lancés vers l'extérieur. 

Ce flux de neutrinos récupère les matériaux éjectés pour engendrer du cuivre, de l'argent, de l'or, du mercure, du plomb et d'autres éléments exotiques.

Puis, dans les nuages de poussière à la dérive dans l'espace, les éléments se mélangent pour former, sous l'effet du rayonnement cosmique, de nouveaux éléments qui n'existent pas dans les étoiles. 

D'autres éléments peuvent se reformer pour produire des cristaux, des hydro-carbures et des molécules organiques.

«Un atome de carbone, forgé à partir d'hélium dans une ancienne super-nova, pourrait avoir navigué des millions d'années entre les étoiles. Il pourrait ensuite s'être retrouvé dans un nuage interstellaire qui, écrasé sous la force de sa propre gravité, se serait transformé en un amas d' étoiles. 

Il aurait ainsi pu entrer au coeur d'une nouvelle étoile brillante, se transmuter en grimpant plus haut sur l'échelle du tableau périodique (devenant peut-être du silicium ou du fer) et se retrouver à nouveau dans une supernova.

Il aurait aussi pu se joindre à une étoile moins massive, entourée d'un disque de poussière qui, plus tard, aurait donné naissance à un cortège planétaire.  Une de ces étoiles pourrait être notre Soleil. 

Dans une planète nouvellement constituée il pourrait avoir joué un rôle dans l'ensemble des phénomènes géo-logiques qui ont modelé et érodé la surface de la Terre;  ainsi que dans la chimie d'où ont émergé les espèces en évolution. . »

[Martin Rees, Before the Beginning, p18. 
Addison-Wesley (traduction)] 

REGENTS OF THE UNIVERSITY OF MICHIGAN Space Physics Reseach Laboratory. Solar system formation

REGENTS OF THE UNIVERSITY OF MICHIGAN Space Physics Reseach Laboratory. Cutaway of Ganymede moon . NASA

REGENTS OF THE UNIVERSITY OF MICHIGAN Space Physics Reseach Laboratory, Solar system Perspective

Pleiades open star cluster M45 (c) Matt BenDaniel


SOLA
Encouragé par la pression exercée par une supernova, le système solaire s'est formé lentement à partir de nuages de poussière dans une des branches de la Voie lactée, il y a environ cinq milliards d'années.

Comme des sédiments, les élément plus lourds se sont accumulés sur les orbites intérieures des «planètes rocheuses» : Mercure, Vénus, Terre et Mars. 

Alors que les glaces, les gaz et les molécules organiques se sont retrouvés beaucoup plus loin près de Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. 

À un moment donné sous les étoiles, la fusion de l'hydrogène a commencé dans notre protosoleil pour libérer les premiers rayons de lumière qui ont atteint les planètes intérieures quelques minutes plus tard. 

Puis le vent stellaire a entraîné le cocon de poussière dans lequel s'étaient formées les planètes. 
 

Stars like our sun and dust like the dust from which we are made, the Pleiades cluster floats against the background of the Milky Way.  For thousands of years hunters, farmers, villagers and priests have recognized this constellation.
Les roches, les arbres, nos yeux et aussi nos pensées partagent tous la même origine.
«Tout comme notre vie s'insère dans le cycle écologique de la biosphère, la planète entière est un élément d'un cycle beaucoup plus ancien de matière et d'énergie qui ont formé la galaxie.»
[Lee Smolin, The Life of the Cosmos, p34, 
Oxford University Press (traduction)]

 


P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada
 

 


COSMA

L'harmonie entre les propriétés de notre univers a permis l'existence des galaxies, des étoiles, des planètes, et de la chimie. 

L'un des deux principes suivants explique cette situation:

- au commencement, il a été primordial que l'équation entre les propriétés de l'univers, les masses des particules, forces, vitesse d'expansion etc. Peut été exacte.
ou
- un grand nombre d'univers étant créés, chacun avec différentes propriétés, au moins certains posséderaient les conditions nécessaires à la création de la vie.
Que serait-il passé si l'Univers était trop jeune et que les galaxies et les étoiles n'avaient pas eu le temps de se former?

...Et si les étoiles n'avaient pas donné naissance à de nouveaux éléments et qu'il n'existait que de l'hydrogène et de l'hélium? 

...Et si tous les éléments étaient figés comme du cristal, ou se reformaient et se séparaient sans cesse?

Alors, les êtres vivants n'auraient sans doute pas évolués. C'est pourquoi on ne peut exister que dans un monde semblable au nôtre.

Après 15 milliards d'années, l'hydrogène constitue encore environ 75 % et l'hélium environ 23 % de toutes les galaxies et de toutes les étoiles visibles. 

Tout ce qui reste n'est présent qu'en très faible quantité . . .

comme l'écume sur une vague 
dans l'océan, ou la poussière 
flottant dans une cathédrale.


Mais tout cela pourrait ne constituer qu'une infime partie de l'Univers, qui comprend aussi la «matière noire».

«Des grandes galaxies pourraient n'être que de petites mares de sédiments dans des nuages de matière invisible des dizaines de fois plus massifs et étendus»
[Martin Rees, New Perspectives in Astrophysical Cosmology , p. 39 Cambridge University Press (traduction)] 



P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

 


TERRA
Pendant le premier milliard d'années de son existence, la Terre s'est refroidie, des comètes aux orbites allongées ont labouré sa croûte en y entraînant eau, métaux et molécules organiques. 

Des gaz volcaniques ont engendré une atmosphère, retenue par le champ de pesanteur de la Terre.

Cela a permis, il y a environ 3,8 milliards d'années, l'apparition de bactéries qui ont progressivement transformé le gaz carbonique de l'atmosphère en oxygène. 

Ceci ouvre ainsi la voie aux organismes non microscopiques, comme les méduses, il y a environ 800 millions d'années. 

Et enfin les êtres vivant ont émergé des lacs et des océans sur la terre il y a 400 millions d'années. 

C'est extroardinaire que pendant trois milliards d'années, seules les bactéries uni-cellulaires existaient dans les mers.

«La science contemporaine nous offre une nouvelle vision de l'Univers. Il n'a pas toujours existé et il est en évolution. Né il y a environ 15 milliards d'années dans un état d'extrême densité et chaleur, il est en expansion et en refroidissement continu. 

La matière dont il est formé atteint progressivement des niveaux de   complexité de plus en plus élevés. La matière vivante représente l'état le plus avancé à notre connaissance.»

© Hubert Reeves, astrophysicien, département de Physique, Université de Montréal et Centre National de la Recherche Scientifique, Paris. 

NASA AND THE HUBBLE WIDE FIELD  PLANETARY CAMERA 2 TEAM  Spiral galaxy M100 56 million light years

P. Geldart.  Gatineau Park,  Quebec, Canada

ROBERT WILLIAMS (STSCI) AND THE HUBBLE DEEP FIELD TEAM (WFPC2 / PRC96-01a) HDF
 

 


FINA
Les continents constituent un réceptacle pour les cours d'eau et les forêts. 

L'eau, les cailloux et le sable en ont buriné leur surface, entraînés par l'éternelle force de la gravité . . .

comme c'est le cas depuis 
la naissance du système solaire.
.

De la poussière stellaire aux roches, les éléments provenant des étoiles sont omniprésents.

 temps / gravité / poussière / cathédrale
 sédiments / érosion / mathématiques
 inévitable / inanimé

 

ISBN 0-9685784-0-3


 
We're interested in what you think! Comments...